Connect with us

États-Unis

L’ambassadeur des USA à l’ONU exige la fin des violences liées aux gangs en Haïti

Published

on

L'ambassadeur des USA à l'ONU, Kelly Craft
Innee Beauty Parlour

L’ambassadeur des USA à l’ONU, Kelly Craft exige la fin des violences liées aux gangs en Haïti.

L’ambassadeur des États-Unis à l’ONU, Kelly Craft, dans le briefing du conseil de sécurité sur Haïti, a exigé des autorités en place des actions visant à mettre fin aux violences liées aux gangs en Haïti.

“Nous sommes profondément préoccupés par le fait que des gangs armés continuent de violer les droits de l’homme des communautés vulnérables et provoquer le déplacement de centaines de familles. Nous demandons instamment au gouvernement haïtien et à la police nationale de démanteler les gangs armés et de faire en sorte que les auteurs de ces violences répondent de leurs actes”, a-t-elle écrit sur Twitter.

La diplomate dans ses remarques a donné une tape à l’appareil judiciaire haïtien qui encourage, selon elle l’impunité. “Le système judiciaire haïtien n’a pris aucune mesure concrète pour poursuivre les violations des droits de l’homme au cours des derniers mois, et l’absence d’obligation de rendre des comptes pour les auteurs de ces violations renforce un climat d’impunité”, a écrit Kelly Craft.

Elle a souligné que l’assassinat de Dorval, le 28 août dernier, est une attaque contre la société civile et contre tous ceux qui travaillent pour un avenir meilleur en Haïti. Nous demandons au gouvernement haïtien d’enquêter et de poursuivre les responsables, et nous continuerons à plaider pour le renforcement de l’État de droit en Haïti.

Fix Clairin Lakay

“J’ai fait savoir au président Moïse que les États-Unis restent déterminés à travailler avec la police nationale haïtienne pour renforcer sa capacité à perturber les gangs armés et la violence, et à assurer la sécurité des citoyens. Nous avons récemment reprogrammé une aide de 5 millions de dollars pour les efforts de lutte contre les gangs, et nous fournirons des conseillers supplémentaires à la PNH pour l’aider à répondre aux préoccupations en matière de droits de l’homme et de conduite de la police”, a indiqué Mme Craft qui a souligné les contraintes budgétaires de la PNH.

Par ailleurs, elle précise qu’au cours d’une conversation avec le président Moïse, elle l’a exhorté, ainsi que le gouvernement d’Haïti, à organiser des élections législatives dès que cela sera techniquement possible afin de rétablir le parlement haïtien.

Car les États-Unis continuent d’encourager le gouvernement haïtien à prendre les mesures nécessaires pour organiser ces élections législatives en retard et à sortir de la période actuelle de gouvernance par décret.

En savoir plus:

Les prix des produits pétroliers sont revus à la baisse

Actimed

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,091 other subscribers

Archives