Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Le RDNP regrette que la fête du drapeau et de l’Université ne soit l’objet d’un culte national grandiose

Rdnp

Le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) regrette que la fête du drapeau et de l’Université ne soit l’objet d’un culte national grandiose pouvant permettre à l’haïtien de se ressourcer

Dans son éditorial daté du jeudi 20 mai 2021, le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), s’interroge au sujet de la disparition de certains événements, traditions et valeurs qui, de part leur haute définition patriotique, pourraient ressourcer l’être haïtien dans son passé, pour questionner son présent, dans la perspective de changer le cours des choses et, ainsi, d’assurer la survie de son pays. Pour mieux se faire comprendre, cette structure politique qui déplore l’absence d’occasions pouvant servir de ciment entre les haïtiens, prend comme exemple la célébration de la fête du drapeau et de l’Université.

Lisez inextenso l’intégralité de l’édito du jeudi 20 mai 2021 du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), signé par son Secrétaire Général, Éric Jean Baptiste.

Juno7 Pub

Éditorial du jeudi 20 mai 2021

Aucun culte, aucun ciment national.

Que nous reste-t-il d’occasion, de moment de communion, de rassemblement entre sœurs, frères d’une même Patrie ? Qu’est-ce qui fait, désormais, objet de culte national ? Nous, du Rassemblement des Démocrates, Nationaux, Progressistes (RDNP), constatons avec peine et tristesse que, de jour en jour, nous ratons les occasions de nous affirmer comme groupe d’individus, partageant un territoire acquis au prix du sang, une histoire héroïque et singulière, une richesse culturelle et voulant planifier un destin commun. Ce qui devrait nous rattacher à notre passé nous imposerait à déterminer notre présent, pour planifier, construire, inlassablement, notre futur. Ce qui ferait de nous des membres actifs d’un État-Nation pauvre, mais fort et solidaire.

Nous avons la grande peur de voir, un jour, que les générations montantes perdent toute ferveur patriotique, tout sentiment national, pour avoir perdu le goût de vivre dans leur pays, tout espoir en leur avenir, si nous persistons à offrir le navrant spectacle d’une société en faillite, déchirée par les dissensions, les guerres de clans. Si nous persistons à revivre les mêmes erreurs, à retourner un couteau dans les plaies béantes de notre passé, à penser le présent comme vaste et perpétuelle opération de ‘‘dechoukaj” entre gangs rivaux, comme éternel sauvetage individuel dans la panique d’un Titanic qui coule.

Nous, du RDNP, avons le regret que la fête du drapeau et de l’Université ne soit l’objet d’un culte national grandiose pour nous ressourcer dans notre passé, pour questionner notre présent, dans la perspective de changer le cours des choses et, ainsi, d’assurer la survie du pays.

Quand, au RDNP, nous appelons au rassemblement des forces vives et saines, de tous les citoyennes et citoyens de bonne foi, de bonne volonté, de bon commerce, pour cet impérieux sursaut collectif, ce n’est point dans un esprit strictement et bêtement partisan. C’est l’expression de notre foi en la capacité de nationaux, patriotes, démocrates, progressistes, d’éviter le spectre grimaçant, menaçant, effrayant de l’imminence d’un effondrement total du pays.

La célébration du drapeau et de l’Université aurait dû, respectivement, lancer ce message iconique d’une vive et fière appartenance à la Nation et représenter cette source intarissable d’espoir pour nos enfants ; leur rappelant ou les enjoignant à participer à la modernité de nos institutions, à la régénération de la société, au progrès scientifique, économique du pays. C’est, au RDNP, notre combat, notre vision de l’avenir d’Haïti.

Pour nos enfants ! Pour nos Aïeux !…

Ensemble, ensemble, ensemble, jusqu’à la victoire finale.

Met men, pran desten nou an men.
Eric Jean Baptiste

En savoir plus:

Bonnet Vanol arrêté pour détournement de plus de 80 millions de gourdes

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

Tuerie de masse à Delmas et Christ-Roi : le RDNP exprime colère, tristesse et révolte. Il a présenté ses sympathies aux proches du journaliste...

Actualités

Le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), a dans une une conférence de presse ce mardi fixé sa position sur la conjoncture sociopolitique du...

Actualités

18 me 1803-18 me 2021, Jounen Jodi a, sa fè 218 lane depi drapo nou te kreye. Si nou tout konen ki koulè epi kisa...

Actualités

“Que veulent-ils ?, finalement”, l’édito du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) qui annonce un sursaut collectif pour un renouveau national Dans son dernier...