Connect with us

République Dominicaine

République Dominicaine: Des manifestants réclament l’expulsion des haïtiens illégaux, trop violents

Published

on

République Dominicaine: Des manifestants réclament l'expulsion des haïtiens illégaux, trop violents
MG Motors 720

République Dominicaine: Des manifestants réclament l’expulsion des haïtiens illégaux, trop violents

Préoccupés par la culture violente des haïtiens illégaux, plusieurs centaines de manifestants et des représentants d’organisations populaires ont gagné les rues à Mao, capitale de la province de Valverde, le 27 septembre, pour demander l’expulsion de ces illégaux haïtiens et exiger des autorités l’adoption de mesures urgentes afin de stopper  le mouvement des Haïtiens illégaux à travers la frontière, principalement de Pedernales et Dajabón.

En outre, ils réclament justice pour Gómez Gil, 61 ans, producteur de bananes et d’avocats, Oberto , tué le 16 septembre 2020. Deux immigrés haïtiens sont identifiés, dont l’un est un fugitif. Ils seraient responsables de ce meurtre.

Selon ces manifestants, les haïtiens illégaux sont responsables de plus de 90% des problèmes d’agression qui surviennent dans les différentes communautés et secteurs de la province de Valverde.

“Ils se battent même pour une dette d’un peso ou d’un œuf, lorsqu’ils jouent à des jeux de hasard ou aux dominos”, explique l’un des porte-parole des manifestants, Renso Pujols.

Nissan

“Leurs crimes sont restés impunis dans la majorité des cas parce qu’ils se réfugient vers des destinations inconnues.”

De leur côté, le Corps spécialisé pour la sécurité des frontières terrestres (Cesfront) et l’armée ont rapporté que lorsque les Haïtiens traversent la frontière sans papiers pour travailler en République Dokinicaine, ils désertent et se déclarent fugitifs, ils partent à leur recherche et les localisent presque toujours.

Cependant, les contrôles contre les haïtiens sans papiers, lorsqu’ils sont strictement effectués, les producteurs de riz et de bétail en subissent les conséquences. Ils prennent en exemple,les cas de Ramón Cordero, producteur de riz et de bétail qui a réussi a obtenir une autorisation pour traverser des Haïtiens, à la suite d’une réunion.

En savoir plus:

Costy Jay fait son grand retour avec “jijem byen”, son nouveau single 

Innee Beauty Parlour

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.  

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 993,026 other subscribers

Archives