Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

MSF transfère des patients brûlés à cause des affrontements armés à Drouillard

MSF transfère des patients brûlés à cause des affrontements armés à Drouillard

A Port-au-Prince, Médecins Sans Frontières(MSF) contraint de transférer des patients brûlés après de violents affrontements autour de son hôpital à Drouillard.

Les groupes armés de Cité Soleil, quartier réputé chaud se trouvant au Nord de la capitale haïtienne, ne chôment pas. Ces derniers jours, les affrontements entre gangs rivaux ont repris  à Drouillard.  Cette situation d’insécurité qui traumatise la population pousse  Médecins Sans Frontières (MSF) à transférer les patients de son centre de grands brûlés vers son hôpital à Tabarre. Cette même mesure concerne également les services ambulatoires.

L’information a été rendue publique le mercredi 24 février 2021 via un communiqué de presse publié par l’unité de Communication de cette organisation non-gouvermentale. Dans ce document, MSF décrit une réalité inquiétante qui, peu avant les affrontements armés du 23 février 2021, l’avait déjà contraint à transférer les services ambulatoires le 13 février.

Juno7 Pub

“La situation autour de notre hôpital de Drouillard s’est détériorée, pour les patients et pour le personnel. Face à la récurrence de ces violences, nous avons décidé de déplacer les patients de notre centre de grands brûlés et les services ambulatoires vers notre hôpital de traumatologie de Tabarre, afin d’assurer la protection du personnel, la sécurité de nos patients et la continuité de leurs soins”, a déclaré Aline Serin, cheffe de mission MSF en Haïti.

Le centre MSF de Drouillard est le seul centre spécialisé du pays à se concentrer sur le traitement des brûlures graves. Cette décision vitale aura sans doute des conséquences sur les malades et les membres du personnel de l’hôpital qui ont dû se mettre à l’abri pour ne pas être victimes des affrontements entre gangs rivaux à Cité Soleil.

“Nous regrettons de devoir effectuer cette transition car notre hôpital de Tabarre est déjà très sollicité par les patients souffrant de traumatismes”, explique Dr Alain Ngamba, coordinateur médical MSF en Haïti. « Mais les conditions sécuritaires minimum ne sont plus réunies pour continuer de façon sûre nos activités à Drouillard »,poursuit-il dans ce communiqué.

Médecins Sans Frontières (MSF) lance un appel au respect des structures de santé, et demande à ce que l’accès des patients et du personnel soit facilité.

En savoir plus:

Report officiel du référendum constitutionnel prévu le 25 avril 2021

Je crois en une presse utile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu