Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Patrayil appelle l’opposition et le pouvoir à ne pas laisser le pays sombrer dans une guerre civile en optant pour le dialogue

Dans une note rendue publique le 1er octobre 2019, la plateforme politique Patrayil dit voir une guerre civile se profiler à l’horizon, menaçant ainsi les fondations de la nation.

«Vraisemblablement, nous nous dirigeons vers une extraordinaire accélération de tentions populaires qui risquent de faire basculer le pays dans des affrontements fratricides sans pareils » prévient Patrayil dans cette note signée de Louis Gonzague Edner Day.

Juno7 Pub

Notre devoir, dit-elle, c’est d’éviter une telle catastrophe. « Il est de notre responsabilité de trouver des solutions à cette crise et aussi de rétablir la paix ».

Entre-temps, l’organisation politique en profite pour distribuer des cartons rouges aux principaux acteurs concernés par cette crise.

Ainsi, l’opposition politique, selon Patrayil, fait preuve d’immaturité et manque de perspective. « Les partis politiques regroupés au sein de l’opposition affichent une immaturité criante. Leur manque de perspective les enfonce dans une polémique en dehors du jeu démocratique »

Quant au président de la République, Patrayil considère qu’il a échoué à maintes reprises. « Les multiples échecs de votre administration incapable et l’entêtement de certains zélés inexpérimentés du palais, sans oublier ces scélérats de votre gouvernement, ont créé ce monstre que l’opposition décrit comme un Dinosaure à sept têtes ».

Ainsi, Patrayil appelle les deux camps à trouver une entente afin d’éviter le pire au pays.

« Opposition et Pouvoir ; ne nous laissons pas sombrer dans cette aventure. Nous sommes pas les acteurs de notre futur et nous nous devons de persévérer encore et toujours en vue d’une entente, cherchant à travailler dans l’unité, la réconciliation, la sécurité, la paix et la stabilité pour notre chère Haïti » écrit Patrayil.

Pour ce faire, Patrayil propose aux deux camps de dialoguer. Car, le dialogue est la seule voie capable de sortir le pays de l’impasse, selon Patrayil. « Le dialogue, en effet dans notre cas précis au décor de pandémonium est nécessaire pour éviter à la nation l’irréparable, le funeste et l’irrémédiable »

Ce dialogue, indique Patrayil, doit avoir lieu pour restaurer la sérénité afin de protéger et de sauvegarder les acquis démocratiques qui se paient encore aujourd’hui au prix du sang, des vies, des larmes et de la douleur de nos compatriotes.

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Dimitry Charles (Rédacteur)

Plus de contenu

Actualités

Martine Moise réclame l’autopsie du cadavre  de Gilbert Dragon, l’un des présumés assassins de l’ancien président Jovenel Moïse L’ancienne première dame Martine Moïse par...

Politique

Yvon Bonhomme tacle Martine Moïse et Jean Charles Moïse dans une conférence de presse ce lundi 15 novembre. Le président du parti politique Patriyòt...

Politique

Crise politique : les Etats membres de l’OEA préoccupés par la situation d’Haïti et encouragent la collaboration dans l’enquête sur l’assassinat du président Moïse....

Actualités

Claude Joseph a rencontré son homologue de la jamaïque et la Vice-Présidente de la Colombie sur la mise à disposition de la justice haïtienne...