Connect with us

Actualités

Le PM Jouthe confirme n’avoir pas porté plainte contre Socrate Simon

Published

on

Le PM Jouthe confirme n'avoir pas porté plainte contre Socrate Simon
La Réserve banner1
1,002 views

Le PM Jouthe Joseph confirme n’avoir pas porté plainte contre Socrate Simon malgré les dégâts irréparables causés par la diffusion de son enregistrement audio .”Je lui ai pardonné”.

Peu après la publication d’un article de Juno7 relatif au mandat d’amener émis par le parquet du Tribunal de Première Instance de la juridiction de Hinche à l’encontre du nommé Socrate Simon, celui qui a enregistré puis partagé une conversation privée du chef du gouvernement avec certains membres du personnel du Complexe Administratif du Centre, dans un entretien téléphonique accordé a rédaction de juno7, le PM Jouthe a exprimé sa position quant à l’évolution de ce dossier duquel il semble n’être pas fier.

D’entrée de jeu, le Premier ministre précise qu’il n’a rien à voir avec la décision du parquet de Hinche d’émettre un mandat d’amener contre le citoyen. “J’avais pardonné à Socrate Simon même si les conséquences de son acte malhonnête pèse encore sur mon dos comme chef de gouvernement”, clarifie M.Jouthe qui affirme n’avoir pas porté plainte et déconseillé à ses collègues professeurs indignés par rapport à cet acte de le faire.

“Même si la publication de ma conversation avait coûté mon poste de Premier ministre, je n’aurais jamais porté plainte contre cet enseignant car je n’ai pas de place dans mon coeur pour la haine “,confie Joseph Jouthe qui affirme avoir pensé à contacter le ministre de la justice en vue de voir dans quelle mesure la justice de Hinche peut abandonner les poursuites enclenchées contre le nommé Socrate Simon. Une démarche qui aurait été interdite au PM par son conseiller juridique pour éviter d’influencer le travail de la justice qui a fait une auto-saisine dans une affaire publique.

Joseph Jouthe souhaite que l’enseignant Socrate Simon vive tranquillement dans sa communauté avec sa famille

Lait Bongu

Par ailleurs, le chef du gouvernement a confié au journal que toutes les lettres de nommination des protestataires du complexe administratif de Hinche sont fausses. On a violé toutes les procédures administratives sur la fonction publique, “on ne peut pas nommer des citoyens sans budget et sans l’avis de l’OMRH”. Le Premier ministre Jouthe confime qu’il va régulariser ce dossier qui concerne plusieurs ministères .

Parallèlement, le Premier ministre a profité de notre micro pour présenter à nouveau ses excuses au ministre de l’économie et des finances, Michel Patrick Boisvert, pour certains propos déplacés tenus à son endroit en parlant de l’élaboration du budget national.

“Je n’aurais pas dû m’exprimer ainsi. Je regrette encore certains de mes propos”,rectifie le chef de la Primature expliquant s’être laissé emporter par ses nerfs en parlant d’une dette de 33 milliards de gourdes non inclue dans le budget soumis par le ministre Boisvert qu’il qualifie d’homme de bon commerce et d’excellent technicien . Il a avoué qu’il a l’habitude de s’exprimer sans langue de bois.

Parlant des appels à la démission lancés par plusieurs entités politiques dont Bouclier, PARASOL et Exemple National, à cause de ce qui s’est passé, le chef du gouvernement qui dit n’être pas attaché à un poste, se dit prêt à travailler avec tous les secteurs de la vie nationale pour le bien-être du peuple haïtien. En ce sens, le chef du gouvernement informe avoir eu un excellent échange ce mardi avec l’ancien sénateur Wilot Joseph.

Concernant sa déclaration sur l’inexistence de l’Etat, il a dit que l’Etat est en faillite , il a dénoncé la mauvaise distribution des richesses du pays et deploré la faible de la production nationale. Le PM Jouthe a profité pour annoncer un projet de 300 pompes solaires et l’installation d’une centaine à la fin de l’année 2020 en vue d’encadrer le secteur agricole.

La PM Jouthe  a réagi sur plusieurs autres points importants dans le cadre de cette interview exclusive. Parmi ces points, il a mentionné la nécessité de réviser le prix du carburant sur le marché local . A cet effet , une correspondance a été acheminée ce mardi au Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement et au Ministère de l’Economie et des Finances. Une décision sera prise prochainement sans préciser une date .

A lire aussi: Mandat d’amener contre le citoyen qui a enregistré la conversation du PM Jouthe

La Réserve banner1

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,850 other subscribers

Archives