Connect with us

Actualités

Proposition d’une commission d’experts en finance de l’OEA : les petrochallengers disent s’attacher plus que jamais aux deux rapports de la Cour des Comptes

Published

on

Haïti News - Actualité - Politique - Culture - Sport - Juno7
Actimed
324 views

Le groupe PetroChallengers réuni au sein de l’initiative « Nou Pap Dòmi »rejette d’un revers de main la proposition faite par Carlos Trujilllo, Président du Conseil et du Comité Général de l’organisation des États Américains et Gonzalo Koncke, Directeur de cabinet du Secrétaire Général de l’OEA relative à l’envoi en Haïti d’une commission d’experts en finance pour enquêter sur la gestion et l’utilisation des Fonds du Programme PetroCaribe. Lequel fonds, évalué à plus de 4.2 milliards de dollars américains détournés par plusieurs administrations, selon les deux rapports d’audit de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif.

Selon Vélina Élysée Charlier, l’une des porte-paroles de cette structure très active dans la lutte pour réclamer la restitution de l’argent généré à travers ce programme d’aide au développement, prend la proposition de l’OEA comme une gifle pour les institutions républicaines spécialement la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, une entité dit-elle, ayant pour fonction d’auditer les dépenses effectuées à partir du trésor public.

« Il est anormal que des étrangers viennent piétiner un travail réalisé par une institution républicaine, placée à cette fin. C’est scandaleux, c’est inacceptable ! Il est temps d’apprendre à respecter nos institutions », tempête Vélina Charlier qui dénonce l’irrespect témoigné par les autorités locales par rapport aux revendications populaires relatives à la justice sociale et la reddition de comptes.

Dans ce contexte, la militante citoyenne tient à réaffirmer l’attachement du groupe”Nou Pap Dòmi” aux deux rapports d’audit de la Cour Supérieure des Comptes précisant que toute sa bataille va continuer autour de ces documents haïtiens, rédigés pour une cause haïtienne. Elle a fait ces déclarations sur les ondes de signal FM ce vendredi.

MG300

« La solution qu’il faut au pays aujourd’hui doit être une solution trouvée entre haïtiens. Personne ne doit nous dicter ce que nous devons faire ni tenter de nous imposer quoi que ce soit. Personne ne peut s’arroger le droit de décider à notre place car il n’y a que nous seuls qui savons ce qui est mieux pour nous », martèle la militante citoyenne.

«Cette même OEA qui nous parle d’experts financiers indépendants dans l’intention de mettre de côté les rapports de la CSC̸CA, qui soutient un président impliqué dans des actes de corruptions, est la même qui a contribué à imposer à Haïti des élections contestées entraînant cette situation de crise. Et l’OEA et l’organisation des Nations-Unies ont toujours defendu leurs intérêts quand il s’agit d’Haïti », conclut Velina Elysée Charlier.

MG Motors 720
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 989,050 other subscribers

Archives