Connect with us

Opinion

Qu’avez-vous fait de ma génération, mesdames, messieurs les dirigeants?

Published

on

Qu’avez-vous fait de ma génération, mesdames, messieurs les dirigeants?
Lait Bongu

Qu’avez-vous fait de ma génération, mesdames, messieurs les dirigeants? (par le Dr Moïse Lindor)

Qu’avez-vous fait de ma génération, mesdames, messieurs les dirigeants?

Juno7 publie in extenso ce texte écrit par le Dr Moïse Lindor, un haïtien qui enseigne la diplomatie, la gestion et les politiques publiques au programme doctoral dans une université Mexicaine. Il est aussi membre du Système National des Chercheurs (SNI) au Mexique.

Passe au vert

J’applaudis les mesures de prévention adoptées par le gouvernement pour éviter l’apparition de nouveaux cas de contamination. Sans nul doute ces mesures sont en place pour protéger la santé et la sécurité des Haïtiens. Peu importe notre conviction politique, c’est le moment plus que jamais de nous unir pour affronter les adversités, faisons preuve de patriotisme pour nous engager avec détermination à la lutte contre la corruption et les problèmes structurels. Je vous exhorte à promouvoir la bonne gouvernance, l’unité et la paix sur l’ensemble du pays, afin que les attentions de tous les haïtiens soient consacrées à la lutte contre la pandémie du coronavirus, la crise socioéconomique que connaît la nation.

Le COVID 19 devrait servir aux peuples d’avoir une autre manière de penser car ce virus changera le mode de vie de millions de personnes. On arrive à la conclusion que les élèves pourraient perdre l’année académique á cause de l’opération “peyi lock”, et maintenant la présence de la pandémie sur le territoire. Les préoccupations sont multiples, la subsistance du peuple haïtien est précaire où la majorité vit dans la misère depuis plusieurs décennies.  La médiocrité et la corruption au sein des institutions publiques ont provoqué la crise de confiance citoyenne dans l’Etat et les partis ou groupements politiques, tandis que l’impunité entrave l’adoption de lois justes et efficaces, la participation citoyenne et le processus démocratique.
Nous sommes tous conscients de la faiblesse de nos systèmes sanitaires pour faire face à une explosion de cas de coronavirus dans la population. Si le gouvernement essaie d’adopter des mesures drastiques pour freiner le rythme des contagions, c’est très bien ! Mais, gouverner c’est prévenir! Le confinement total génère beaucoup de doutes. Les cas positifs s’augmentent progressivement. Il est clair que le peuple haïtien a toujours été victime de ses propres dirigeants qui ne s’en soucient pas de leurs besoins réels. Un système politique, administratif et sanitaire inefficace qui devrait être reformé ou corrigé bien avant l’arrivée de ces pandémies. Le salaire burlesque des agents de santé (Médecins et infirmières), le mauvais fonctionnement des centres, des équipements en mauvais état pour fournir des soins à la population. Nos hôpitaux ne sont pas armés pour faire face á ces types d’épidémies car leurs tares sont nombreuses. C’est pourquoi le système sanitaire risque d’être ébranlé alors que la confiance du peuple haïtien.

Aviez – vous prévu intensifier la lutte contre les maladies chroniques dégénératives comme la tuberculose, le diabète, l’obésité, les maladies respiratoires et cardiovasculaires ou le VIH, qui peuvent aggraver la santé des personnes atteintes de Covid-19, ainsi qu’à maintenir une course contre la montre en adaptant les structures de santé, telles que les centres de santé avec de nouveaux lits de soins intensifs? Sincèrement, il y a de quoi s’inquiéter, chers compatriotes !

À cause des besoins sociaux il y a des gens qu’on ne peut pas maintenir à la maison parce qu’ils vont mourir de faim. Bien que le Fonds d’Assistance Economique et Sociale (FAES) ait distribué 20, 000 kits alimentaires aux dix départements géographiques spécialement dans les quartiers vulnérables, il vaut mieux enseigner quelqu’un à pêcher, plutôt que de lui donner un poisson à chaque instant. C’est un fait que les gens veulent travailler plutôt de recevoir des kits alimentaires à chaque moment. Définitivement, c’est par le travail et l’éducation que l’homme se transforme et améliore dignement sa qualité de vie.
Face aux défis des systèmes publics de santé, de gestion environnementale, de l’éducation, de la sécurité et la pauvreté, tous les auteurs sociaux et la classe intellectuelle questionnent l’efficacité des actions gouvernementales en pleine pandémie du coronavirus. Qui pense pour les milliers de sans – abri et les enfants des rues sous la menace de la propagation du COVID-19? Pour les commerçants qui vendent leurs produits alimentaires près des immondices, et dans les conditions d’hygiène inexistantes? Pour les cultivateurs qui continuent á utiliser des matériels archaïques pour travailler leurs terres? Pour des milliers de jeunes diplômés qui n’ont jamais travaillé dans leur vie? Pour nos jeunes qui ne peuvent pas être admis dans les facultés publiques pour continuer leurs études universitaires voire obtenir des bourses d’étude pour l’étranger parce qu’ils n’ont pas de parrains? Qui pense pour nos jeunes filles qui se prostituent clandestinement et/ou publiquement pour survivre à la misère dans laquelle elles grandissent?

Pendant que les autorités éducatives des autres pays ont demandé aux professeurs á utiliser l’enseignement virtuel ou à distance à travers la technologie d’information et de communication (TIC) pour ne pas perdre le cycle scolaire ; malheureusement, en plein 21 eme siècle, l’accès à l’internet et l’électrique est un luxe en Haïti. Bon nombre de familles haïtiennes utilisent encore le charbon comme combustible pour cuisiner principalement. Plus de 70% de la population haïtienne ne dispose toujours pas de toilettes hygiéniques ou de latrines à la maison, et quasi 42% n’ont pas accès à l’eau potable á plus de 30 minutes.

Aviez-vous crée des stratégies pour résoudre le problème des transports en commun, qui peut être un facteur á considérer dans la propagation du coronavirus en Haïti ? Aviez-vous pensé investir á la formation professionnelle et la création d’emploi pour les jeunes des zones marginalisées communément appelés « Kokorat » au lieu de les convertir en bandits armés souvent utilisés à des fins politiques? Aviez-vous pensé aux personnes qui naissent et meurent dans les conditions les plus inhumaines?

Qu’avez –vous fait de ma génération, mesdames, messieurs les dirigeants ?
Au lieu de vous unir pour réduire la pauvreté extrême, durant des décennies vous aviez préféré convertir les institutions et le parlement en un champ de bataille où chacun de vous défendait ses intérêts mesquins. Nos enfants ont été témoins de vos actes de violence psychologique et physique irrationnels entre collègues, votre manque de discipline, de responsabilité, de tolérance et de valeurs politiques, pendant que le peuple meurt de faim et soif de justice et d’un changement réel. Vos actions désobligeantes et vos négligences politiques ont tué les rêves de toute une génération, et évidemment affecteront le bien-être socioéconomique de la génération future. La légèreté politique de votre mauvaise gouvernance a un prix, Haïti est toujours considéré comme le pays le plus pauvre de la région. Tristement, c´est une honte que tous les haïtiens doivent éprouver. La moitié de nos cadres ont laissé le pays en quête d’une vie meilleure ou pour sauver leur peau. Beaucoup de personnes n’aspiraient qu’á réussir, investir et contribuer à la prospérité de leur pays, mais ils sont tous partis pour travailler au bonheur des autres nations, dans des situations humiliantes, pour certains. N’êtes-vous pas tous contribué à l’abaissement, la fuite du capital humain (Fuite des cerveaux) et la pauvreté chronique en Haïti?

Les gouvernements ont l’obligation de résoudre des problèmes de grande portée pour la société, tels que l’emploi, le logement, l’éducation, l’approvisionnement en eau, les égouts, l’environnement, la santé et la sécurité, entre autres; pour résoudre ou même prévenir ces problèmes, il est donc nécessaire de mettre en œuvre efficacement les politiques publiques, pour lesquelles une structure publique administrative qui fonctionne efficacement et contribue à la satisfaction des demandes sociales, doit être établie. Qu’aviez-vous fait pour que les politiques publiques correspondent aux exigences des masses ? On sait que la politique publique est comme l’identification par le gouvernement d’un problème et sa propre décision de concevoir et de mettre en œuvre des stratégies et des actions conjointes avec le public pour la solution équilibrée, globale et démocratique de ce problème, et pas seulement l’identification du problème lui-même. Cela aura des éléments pour classer le gouvernement comme efficace dans votre cas. Un gouvernement peut être évalué et jugé efficace si l’objectif est atteint, ou les rendements restent et augmentent face aux défis publics qui leur sont confiés. Dans ce cas, on peut dire que la politique publique est basée sur une vision transformatrice, provoquant des changements dans la société, en plaçant une action qui exige une coordination institutionnelle à moyen et long terme. En outre, elle doit être participative et doit avant tout reconnaître les principaux besoins de la société.

C’est l’heure de nous réveiller et agir pour le bien de notre nation! Je vous invite à réfléchir et profitons de l’opportunité qui nous présente pour faire montre de responsabilité, de solidarité, d’humilité et d’unité, car la nation a besoin de nous, vivons en frères et soeurs !

Ecrit par: Dr. Moïse Lindor
Professeur chercheur

Advertisements

John F. Moreau (PDG) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Météorologiste)

Advertisement
1 Comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,300 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle