Connect with us

Actualités

Réactualisation du dossier de mise en accusation du Président Jovenel Moïse

Published

on

Réactualisation du dossier de mise en accusation du Président Jovenel Moïse 29
De gauche à droite: le député Déus Déronneth, le député Gary Bodeau et le président Jovenel Moïse
Lait Bongu
1,182 views

Le 17 février dernier, quatorze députés de l’opposition ont signifié au Président de la chambre des députés Gary Bodeau une demande de mise en accusation du Président de la République Jovenel Moïse. Ils évoquaient, à titre d’arguments, la nonchalance et l’incompétence de l’équipe au pouvoir entres autres.

Le Président Jovenel Moïse a annoncé le mardi 9 avril tôt dans la matinée la nomination de Jean Michel Lapin comme nouveau Premier ministre.

En dépit de cette annonce, l’un des députés ayant demandé que le Président Jovenel Moise soit mis en accusation revient à la charge.

Le député de Marigot Déus Déronneth a adressé le mardi 9 avril une correspondance au Président de la Chambre des députés lui demandant d’accorder le bénéfice de l’urgence à la démarche de mise en accusation du Président Jovenel Moïse, […] avant toute éventuelle séance de ratification de la politique générale du nouveau Premier ministre.

“[…] l’heure est grave en ce qui concerne la bonne gouvernance, le bien-être du peuple haïtien, l’image d’Haïti à l’étranger et l’utilité du parlement haïtien”, lit-on dans cette correspondance adressée au président de la Chambre basse.

100 PWEN GRATIS

Par ailleurs, l’élu de Marigot soutient que la nomination d’un des membres d’un gouvernement censuré par 93 députés comme Premier ministre “témoigne une fois de plus de la nudité de la Chambre basse”.

Pour “prouver” qu’ils “sont esclaves de la loi”, le député Déronneth croit que ces collègues à la chambre basse doivent prendre leur responsabilité “en facilitant la programmation et la tenue de la séance de mise en accusation dont la demande a précédé la démarche suspecte qui a abouti à l’interpellation du Gouvernement de Jean Henry Céant censuré”.

Considérant qu’il est impossible pour qu’une présidence en perte de légitimité nomme un gouvernement légitime, le député invite le Président du bureau Gary Bodeau à “poser pour une fois un acte d’homme d’État”.

Jeep9.99

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,850 other subscribers

Archives