Connect with us

Éducation

Réforme de l’enseignement supérieur en Haïti: l’ONAPE en action

Published

on

Réforme de l’enseignement supérieur en Haïti: l'ONAPE en action
Barbancourt

Réforme de l’enseignement supérieur en Haïti: l’ONAPE en action

L’Office national du partenariat en éducation (ONAPE) a présenté, lors d’une séance de travail organisée à son local, le mardi 13 octobre en cours,le travail réalisé pour la mise en œuvre des trois décrets (Modernisation et organisation de l’enseignement supérieur, Agence nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Service social obligatoire) portant sur l’enseignement supérieur.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette séance de travail notamment Délima Pierre, directeur général de l’ONAPE, Guichard Doré de la Présidence, Ricot Pierre-Louis et Louis-Naud Pierre de la Primature, selon une note publiée par le MENFP en date du 13 octobre.

Élaborés sur demande de la présidence, ces documents d’orientation censés guider l’opérationnalisation de ces décrets, consistent en un  plan de mise en œuvre des trois décrets ; des Termes de référence pour les différentes activités à mener ; des règlements intérieurs de l’Agence nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (ANESRS)  et un cadre réglementaire du fonctionnement du Bureau du service social obligatoire (BUSSO).

“Les documents seront transmis aux instances décisionnelles, en l’occurrence le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), la Primature et la Présidence pour validation finale”, indique la note

Actimed

Délima Pierre, se réjouit du travail accompli jusqu’ici par son institution et rappelle, à toutes fins utiles, le travail déjà réalisé il n’y a pas longtemps dans cette même optique pour la mise en œuvre du Fonds national de l’éducation (FNE).

“Les discussions riches et instructives ont permis aux représentants des différentes institutions de s’entendre sur les prochaines étapes à franchir dans ce dossier : Partage des documents aux institutions concernées ; Séances d’harmonisation pour la finalisation du texte ; Consensus sur un plan de mise en œuvre et identification de ressources pour la mise en place de l’Agence et du BUSSO ; Présentation des documents au Conseil des ministres pour adoption ;  Mise en place effective de l’Agence et du BUSSO”, précise la note.

Sous peu, les documents seront partagés avec la communauté éducative et le grand public pour une bonne appréhension de ce dossier majeur pour la réforme de l’enseignement supérieur en Haïti. Rappelons que la dernière loi régissant l’enseignement supérieur dans le pays remonte à 1960.

Selon cette note,  ces changements indispensables permettront au pays de  répondre à un certain nombre d’exigences internationales dans le domaine de l’enseignement supérieur en vue d’éviter le rejet à l’étranger des diplômes émis par les institutions nationales d’enseignement supérieur et les universités.

Il s’agit d’un enjeu majeur pour le pays. Tous les acteurs et partenaires devraient donc collaborer pour l’avenir de ce sous-secteur, a estimé le directeur général de l’ONAPE.

En savoir plus:

15 octobre 1994 : retour triomphal de Jean Bertrand Aristide

Nissan

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.  

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 993,510 other subscribers

Archives