Connect with us

Hi, what are you looking for?

Insécurité

Un Dominicain, membre du gang de « Ti Lapli », révèle que nombre de ses compatriotes ont intégré des gangs en Haïti

Un Dominicain, membre du gang de « Ti Lapli », révèle que nombre de ses compatriotes ont intégré des gangs en Haïti

Molai Ortiz Mieses, un Dominicain, membre du gang de « Ti Lapli », révèle que bon nombre de ses compatriotes ont intégré des gangs en Haïti

Molaï Ortiz Mieses, un ressortissant dominicain, membre du gang de « Ti Lapli », a révélé à des enquêteurs de la Police Nationale d’Haïti (PNH) que bon nombre de ses compatriotes font partie intégrante des bandes criminelles qui opèrent en Haïti.

“Ils sont légion les dominicains qui font partie intégrante des gangs armés opérant actuellement en Haïti” a déclaré Molaï Ortiz Mieses, arrêté par la PNH, le vendredi 13 mai 2022, à la 5e Avenue Bolosse.

Juno7 Pub

Molaï Ortiz, 32 ans, a indiqué que chaque bande criminelle opérant sur le territoire ont des ressortissants dominicains dans leur rang. À titre indicatif, il cite le gang d’Izo « 5 Secondes » opérant à Village de Dieu. D’autres groupes de gangs ont des connexions directes avec des Dominicains, selon les révélations du hors-la-loi.

Molai Ortiz avoue avoir participé à l’assassinat de l’inspecteur Dan Jerry Toussaint

Molai Ortiz, considéré par la PNH comme un puissant chef de gang, a été appréhendé pour son implication présumée dans des actes de kidnapping et d’association de malfaiteurs.

Le hors-la-loi s’est installé en Haïti depuis 10 ans, après avoir été arrêté à plusieurs reprises dans son pays natal, pour diverses infractions. Il a d’abord intégré le gang de Carlos Petit-Homme, alias “Ti Makak”, basé à Laboule, quartier de Pétion-Ville, selon les informations communiquées par la PNH.

Au sein de cette bande criminelle, Molai Ortiz affirme avoir perpétré de nombreux cas de kidnapping, de vol et d’assassinat. À titre indicatif, il a révélé avoir participé avec huit acolytes dont un compatriote nommé Josélito à l’assassinat de l’inspecteur Divisionnaire Dan Jerry Toussaint, le 1er Janvier 2022, à Laboule 12, zone de Fessard.

Quelques mois plus tard, Molai Ortiz Mieses a été recruté par le chef de gang « Ti Lapli », opérant à Grand-Ravine, il était devenu le bras droit de « Ti Lapli » et de Ery Joselus alias Ti Georges.

Pour le moment, Molaï Ortiz Mieses est gardé à vue à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) où il continue de répondre aux questions des enquêteurs, selon la PNH.

Un Dominicain, membre du gang de « Ti Lapli », révèle que nombre de ses compatriotes ont intégré des gangs en Haïti

En savoir plus:

Le SDP se dit contre l’entrée en vigueur du nouveau code pénal

Written By

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de contenu

Monde

Les États-Unis invitent leurs ressortissants à la prudence accrue en République dominicaine en raison de la criminalité. Le département d’Etat américain dans son dernier...

Insécurité

Flash: à Lalue, des individus non identifiés ont ouvert le feu sur un véhicule causant la mort de trois personnes. Des individus non identifiés...

Insécurité

Le Gouvernement dominicain nie l’implication des citoyens dominicains dans des activités de gangs haïtiens En réaction à la déclaration de la police nationale d’Haïti...

Insécurité

Libération ce mercredi de Mona Jean-Baptiste, la marchande de fritures. Mona Jean-Baptiste très connue sous le pseudonyme de Christina à la rue Magloire Ambroise...