Connect with us

Hi, what are you looking for?

Éducation

Première séance de travail du Groupe local de partenariat pour l’éducation en Haïti (GLPE-H)

Première séance de travail du Groupe local de partenariat pour l’éducation en Haïti (GLPE-H)

Le ministre Nesmy Manigat a présidé, le vendredi 24 juin 2022, la première session ordinaire du Groupe local de partenariat pour l’éducation en Haïti (GLPE-H), un espace de dialogue et d’échanges sur la question éducative.

Cette rencontre qui s’est tenue à l’hôtel Royal Oasis, à Pétion-Ville était une nouvelle occasion pour le titulaire du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) de souligner l’importance du partenariat mais aussi ses enjeux pour le secteur de l’éducation.

Juno7 PUB

Le ministre a informé d’un ensemble de décisions importantes prises par le MENFP pour renforcer la table de concertation, constituée entre autres, de l’Office national de partenariat en éducation (ONAPE), du Groupe sectoriel de l’éducation (GSE), du Cadre de liaison inter-organisations (CLIO), réunis désormais à l’intérieur du GLPE-H aux fins de réinventer une autre façon de travailler.

L’Office National de Partenariat en Éducation dont le conseil d’administration, reconstitué, s’est réuni le 21 juin passé, a un rôle crucial à jouer dans l’animation de cette grande table de concertation, a rappelé le ministre Nesmy Manigat faisant également office de président de ce conseil. Selon le numéro Un de l’Education nationale, l’ONAPE est une structure de dialogue permanent entre les acteurs nationaux et internationaux de la coopération. En ce sens, il lui incombe de renforcer ses liens stratégiques avec le GSE, une plateforme d’interface qui recherche la cohérence dans les actions mises en œuvre dans le secteur de l’éducation en Haïti.

« Je suis heureux d’accompagner le renforcement du partenariat au niveau local ; heureux de mobiliser les acteurs locaux autour de certaines reformes clés portant entre autres sur l’accès à l’éducation, la qualité de l’éducation et l’équité », a fait savoir le ministre de l’Education nationale qui a toujours défendu la nécessité de réactiver le GLPE-H qui, du point de vue du Partenariat mondial pour l’Education (PME), constitue un espace consultatif de dialogue et de consensus entre les membres du secteur de l’éducation auquel participent des représentants de l’État, des collectivités territoriales, de la société civile, du secteur privé et de la coopération internationale.

En ce sens, ce groupe se révèle être un forum consultatif renforçant le dialogue constructif entre les différentes parties prenantes, des acteurs de terrain du secteur de l’Éducation. Il contribue également à l’élaboration, au suivi et l’évaluation des politiques et plans du secteur éducatif.

A l’ouverture de la première session ordinaire du Groupe Local de Partenariat pour l’Éducation en Haïti (GLPE-H), le Directeur général de l’ONAPE, Dr Hervé Boursiquot, a mis l’accent sur la nécessité de renforcer le dialogue partenarial qui permettra de trouver des solutions durables, consensuelles et constructives aux problèmes du secteur éducatif haïtien, dans un contexte, a-t-il ajouté, de crise multiforme.

« L’ONAPE que je dirige a toujours priorisé, et priorise encore, une approche consensuelle, participative et inclusive entre tous les partenaires du secteur éducatif haïtien. Ce, parce que, entre autres, le MENFP a beaucoup de projets de renforcement du secteur en souffrance », a indiqué Boursiquot.

Dans la foulée, le Directeur général du Fonds national d’éducation (FNE), Jean Ronald Joseph, a placé quelques mots sur l’importance de ce partenariat pour le développement du secteur de l’éducation.

 

Les grands chantiers prévus pour l’année 2022-2023

D’autre part, en guise de partage d’informations, le premier responsable de l’éducation du pays en a profité pour faire un tour d’horizon de différents chantiers majeurs en cours et en perspective ; des chantiers pour lesquels le GLPE-H sera sollicité. Le ministre Nesmy Manigat en a également pris le soin d’expliquer point par point les enjeux de certaines décisions adoptées par le MENFP.

A cet effet, il a explicité la nécessité de la généralisation du « livre unique » pour les classes de 1ere et 2eme année de l’école fondamentale ; la séparation graduelle de l’école fondamentale obligatoire de 9 années du secondaire (les lycées ne recevront plus les inscriptions pour la classe de 7e année) ; la mise en place de l’expérience pilote du secondaire technique et professionnel ; la réactivation de la Commission nationale du curriculum (CNC); la création du Centre permanent d’évaluation (CPEV).

Enfin, il a annoncé, la publication des résultats des examens officiels cette année par école et par matière comme ça a été le cas en 2014.

En savoir plus:

4 individus arrêtés pour trafic illicite de drogue et deux armes à feu saisis dont un fusil M4 

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de contenu