Connect with us

Hi, what are you looking for?

Justice

Affaire Dorval: l’ANAMAH estime que la PNH menace la vie du juge Rénord Régis

CIB / funérailles / Monferrier Dorval, une victime qui révolte

Affaire Dorval : l’ANAMAH estime que la PNH menace la vie du juge Rénord Régis, en charge du dossier, ainsi que celle de sa famille par ses agissements.

L’association nationale des magistrats Haïtiens (ANAMAH), dans une note de protestation, signée de son président Jean wilner Morin en date du samedi 19 juin, se dit “très préoccupée en apprenant que la police nationale d’Haïti a estimé inopportun d’assurer la sécurité du magistrat Rénord Régis en charge du dossier d’instruction de l’assassinat de Me Monferier Dorval”.

“L’association nationale des magistrats Haïtiens considère les derniers actes de la PNH contre le Magistrat Regis comme une menace mettant en danger sa sécurité et celle de sa famille”, lit-on dans cette note qui rappelle depuis la désignation du magistrat par le Doyen pour l’instruction de ce dossier, il ne cesse d’etre l’objet de menaces et d’intimidations de toutes sortes .

Juno7 Pub

Vu l’importance de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, l’ANAMAH a aussi exhorté le magistrat “Rénord Régis à la plus grande prudence en appellant tous les collègues magistrats de la république à lui témoigner une solidarité sans faille parce que sa vie est sérieusement menacée.”

Elle rappelle que l’année dernière le véhicule de service du magistrat avait été la cible de bandits que certaines personnes voulaient faire passer pour des manifestants , lesquels avaient cassé les vitres de la voiture , alors que le juge se trouvait à l’intérieur.

Toujours selon l’ANAMAH, à la fin de l’année 2020 le juge Regis était obligé en pleine nuit de fuir son domicile ,se séparer de sa femme et de ses enfants en bas âge pour se mettre à l’abri ,tandis que des bandits armés s’informaient de son adresse.

L’association, face à cette situation, a même sollicité la pleine collaboration des associations sœurs et l’union internationale des magistrats à qui une correspondance sera adressée rapidement aux fins de faire échec aux forces du mal qui entendent continuer à dominer la justice en Haïti par la peur et l’intimidation.

En savoir plus:

20 juin 1988: renversement du président Leslie François Manigat par un coup d’État militaire

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Dimitry Charles (Rédacteur)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Justice

A l’ONU, l’ambassadrice Thomas-Greenfield demande justice pour les victimes de l’insécurité dont l’ancien président Jovenel Moïse et le bâtonnier Monferrier Dorval Devant le Conseil...

Justice

Ouverture de l’année judiciaire: Des associations de magistrats appellent au respect des règles d’éthiques et déontologiques Ce lundi 4 octobre marque l’ouverture de l’année...

Justice

Vers l’installation de la quatrième judiciature, des magistrats mettent en garde Plusieurs associations de magistrats notamment l’Association nationale des magistrats Haïtiens et l’Association professionnelle...

Justice

L’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH)se dit très préoccupée par la situation léthargique de la justice Haïtienne, salue le courage du juge Renord Regis ...