Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Arrêt de travail au laboratoire national pour exiger la libération d’un employé kidnappé

Arrêt de travail au laboratoire national pour exiger la libération d'un employé kidnappé

Arrêt de travail au laboratoire national pour exiger la libération d’un employé kidnappé. Impossible de faire les tests de Covid-19 au niveau de ce laboratoire.

Arrêt de travail au laboratoire national pour exiger la libération d'un employé kidnappé

Port-au-Prince , Haïti .- Vêtus de leur blouse blanche, munis de pancartes, des médecins et techniciens du laboratoire national du ministère de la santé publique où les tests de Covid-19 sont effectués ont occupé la route de Delmas, en face du laboratoire pour exiger la libération de leur collègue Bertony Silva kidnappé en compagnie de son beau-frère Jean Renold Saint-Hilaire. Pour l’instant, l’institution est aux arrêts car les employés refusent de reprendre le travail avant la libération de leur confrère.

Sur certaines pancartes on peut voir des messages comme ” liberer Bertony sinon il n’y aura plus de tests de Covid-19″. Les protestataires ont même érigé une barricade empêchant toute circulation au niveau de cette artère très fréquentée à Delmas 33.

Arrêt de travail au laboratoire national pour exiger la libération d'un employé kidnappé

Pour Edouard Patrick, technologiste Médical, les deux hommes sont entre les mains des ravisseurs depuis mardi dernier dans la zone de Liancourt, dans l’Artibonite. “Nous protestons non seulement pour exiger la libération des deux hommes mais aussi pour dire non à l’insécurité qui fait rage dans le pays”, a-t-il déclaré.

Pour sa part, Blanc Rosemond a fait savoir que Bertony Silva et Jean Renold St Hilaire étaient aller chercher des pochettes de sang pour sauver un de leur proche en salle d’opération. Malgré le fait que la famille a déjà payé une rançon, les ravisseurs refusent de les libérer. Pour lui, les employés ne vont pas lâcher prise et empêcheront les gens d’effectuer le dépistage de la Covid-19 si leur collègue n’est pas libéré.

En savoir plus :

Accidents de la circulation: 14 morts et 103 blessés du 21 au 27 décembre

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Plus de contenu

Insécurité

Anviwon 15 nèg ak zam rantre maten lendi 12 avril la, nan òfelina “Chanje Lakay”, ki twouve l nan komin Kwadèboukè, epi vyole 2...

Insécurité

Le Ministère des Cultes condamne l’enlèvement suivi de la séquestration des sept religieux par le gang 400 mawozo, dimanche 11 avril, dans la commune...

Actualités

L’Eglise catholique en Haïti exige la libération des 10 personnes enlevées dont les cinq prêtes et les deux religieuses Les responsables de l’Eglise catholique...

Insécurité

5 prêtres, 2 religieuses et 2 autres personnes kidnappés par le gang 400 mawozo. C’est la deuxième fois en ce mois d’avril que des...