Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Haiti: le MCC lance un concours de texte critique pour les jeunes de 17 à 25 ans

Haiti: le MCC lance un concours de texte critique pour les jeunes de 17 à 25 ans

Le ministère de la Culture et de la Communication (MCC) lance un concours de texte critique pour les jeunes de 17 à 25 ans

En partenariat avec trois médias de la capitale dont Juno7, le ministère de la Culture et de la communication (MCC) a lancé ce vendredi 5 août un concours de texte critique destiné aux jeunes de 17 à 25 ans. Par cette initiative, le MCC entend non seulement découvrir de nouveaux critiques mais aussi inciter plus de gens à se consacrer à la critique littéraire, un domaine crucial pour les livres mais qui fournit peu de théoricien en Haïti.

Ce concours, selon la ministre de la Culture et de la communication Émmelie Prophète Milcé, s’inscrit dans le cadre de la feuille de route du MCC consistant, depuis janvier 2022, à faire la promotion de la citoyenneté, de la protection du patrimoine, l’équité de genre, la protection de l’environnement, entre autres. « Nous sommes très contents d’avancer dans ces idées-là et de voir comment les gens nous rejoignent. Nous sommes au-dessus de ce qui pourrait nous diviser », a-t-elle déclaré.

Juno7 PUB

Cette initiative, selon Émmelie Prophète Milcé, est également une réponse aux consignes du gouvernement en place. « Tout le gouvernement organise des activités pendant les vacances d’été et il y aura beaucoup d’événements […]. Ce sont des consignes données par le Premier ministre Ariel Henry pour que nous organisions des activités en faveur des jeunes », a-t-elle précisé.

Le MCC entend combler un vide…

Considérant que peu de gens ont emprunté le parcours de critique et de théoricien de la littérature en Haïti, le MCC estime nécessaire l’organisation d’un concours qui incite les gens à s’y intéresser. « Ce qui brille par son absence dans le contexte littéraire haïtien, c’est la présence de critiques littéraires. L’acte de repenser les déjà-écrits littéraires ou les déjà-pensés des auteurs littéraires y est quasiment absent », déplore le MCC. Aussi, ce concours devrait-il inciter les gens à emprunter ce champ très important pour la littérature haïtienne d’expression créole et française, selon le ministère.

Le choix de ce type de concours s’explique aussi par le fait qu’il n’y a jamais d’initiative du genre en Haïti, selon Émmelie Prophète Milcé. « De tout temps en Haïti, nous avons toujours eu des concours de poésie, des concours de nouvelles et il y a eu des prix pour consacrer des romans, des premiers romans […] mais il n’y jamais eu de prix pour consacrer la critique. Or, la critique est un maillon essentiel dans la chaîne parce qu’elle légitime des auteurs et des œuvres. Le ministère a voulu combler ce vide tout en faisant quelque chose d’originale», a-t-elle soutenu.

« Quand vous faites quelque chose qui n’a jamais été faite, c’est originale, c’est utile. Voilà pourquoi nous avons lancé ce concours afin de découvrir de nouveaux critiques, des personnes aptes à parler d’un livre ; car pour que le livre puisse vivre, pour qu’une œuvre puisse vivre, il faut qu’on en parle, quitte à ce qu’on en dise du mal. Et c’est la critique qui permet de hiérarchiser les créations aussi.»

À la question, pourquoi adresser ce concours à des jeunes de 17 à 25 ans, la ministre répond qu’il est important pour l’institution dont elle a pris les rênes depuis janvier 2022 de connaître l’avis de cette catégorie de personnes, ces jeunes qui ont déjà vécu des événements majeurs tels que le séisme du 12 janvier 2010, l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse. « Cela permet au ministère de la Culture et à toute la population de savoir ce qu’ils [ces jeunes] pensent de ces livres parmi lesquels il y a de grands classiques. L’on veut savoir ce qu’ils pensent de ces livres qui parlent de nous, qui disent Haïti et le monde aussi», a-t-elle renchéri.

Haiti: le MCC lance un concours de texte critique pour les jeunes de 17 à 25 ans

Conditions de participation et règlements du concours

Pour participer à ce concours, les intéressés.es doivent être âgés.es de 17 au moins ou de 25 ans au plus, avoir un intérêt pour la critique littéraire en particulier et montrer de l’intérêt à engager une carrière dans ce champ (le journalisme culturel, l’animation culturelle ou autre chose y relative), selon le document de présentation de l’activité.

L’ancienne directrice de la Direction nationale du Livre (DNL) et de la Bibliothèque Nationale d’Haïti (BNH) précise que les candidats.es choisiront chacun un ouvrage parmi ceux proposés par le ministère et en produiront un critique entre 300 et 1000 mots et disposeront de 30 jours pour soumettre leur proposition. Les textes, écrits en créole ou en français, seront envoyés à l’adresse électronique : [email protected] Les dossiers de candidature devront être soumis avec des informations sur son auteur tels que nom, prénom, âge, adresse.

La titulaire du MCC dit attendre que les participants proposent des textes publiables à travers les trois médias partenaires du projet. « Nous attendons qu’ils fassent de très bons critiques car contrairement à ce qui se dit dès fois les jeunes lisent beaucoup et avec ce qu’ils proposent ils donnent le goût à des gens de la même catégorie d’âge et même plus vieux de lire les textes dont ils vont parler », a souligné Mme Milcé.

Désignation des lauréats et récompenses

Un jury composé de Jean Emmanuel Jacquet, Jean Saint-vil, Stéphanie Louis, Odonel Pierre-Louis, Évens Moïse choisira les dix meilleurs critiques qui seront qualifiés d’ « exceptionnels ». « Quand un texte sera sélectionné, le jury va rencontrer son auteur pour une présentation orale. Cela peut être à travers WhatsApp ou par Zoom. Nous devrons nous assurer que la personne qui propose le texte en est l’auteure », a fait savoir la ministre.

Elle annonce par ailleurs que ces textes seront publiés sur les médias partenaires du projet. « Nous avons demandé à trois médias à savoir Juno7, Le Nouvelliste/Ticket Magazine et Le National de nous aider à faire connaître les textes de ces critiques, ce que ces jeunes personnes pensent des livres que nous avons choisi », a-t-elle ajouté. Elle précise néanmoins que les médias ne vont pas publier les mêmes textes. Il reviendra au comité de désigner les textes pour chaque média.

Pour récompenser les lauréats, le ministère de la culture et de la communication prévoit de leur offrir des tablettes numériques, selon Émmelie Prophète Milcé.

La ministre qui se réjouit déjà de cette initiative dit espérer que les prochains responsables du ministère vont la pérenniser, arguant que c’est une activité utile et importante. « Ce que nous faisons, nous écrivons un document de projet pour tout et nous laissons au ministère de bonnes choses, de choses structurantes. Il faut que nous apprenions à construire l’État. Pourquoi quelqu’un qui viendrait après moi ne continuerait pas avec cela ? Il n’y a aucune raison parce qu’un concours de critique est ludique, intéressant et utile. C’est la même chose avec le calendrier des commémorations et des célébrations. Pourquoi quelqu’un qui viendrait après moi ne continuerait-il pas à faire de même. C’est un peu le rôle du ministère de la culture », a-t-elle souligné.

En savoir plus:

Haiti: la PNH a trouvé le téléphone d’une victime de kidnapping entre les mains de Guintheur Pierre

Written By

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de contenu

Éducation

 Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la formation professionnelle a célébré les 40 ans de la réforme « Bernard » En collaboration avec...

Actualités

 Signature d’un protocole d’accord entre la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage d’Haïti (CCAH) et le Bureau Haïtien du Droit d’Auteur (BHDA) La Chambre de...

Actualités

 ULCC: Tenue d’un atelier sur la présentation et la validation de l’avant-projet de loi portant sur le libre accès à l’information. L’Unité de Lutte...

Politique

 Ariel Henry, nouveau ministre a.i de la culture et de la communication installé dans ses fonctions Ariel Henry  prend les commandes du ministère de...