Connect with us

Actualités

La FENAFEMH encourage tous les acteurs à jouer leur rôle pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

Published

on

La FENAFEMH encourage tous les acteurs à jouer leur rôle pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
Alez_728

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes: la FENAFEMH encourage  tous les secteurs à jouer leur rôle pour l’élimination  de la violence à  l’égard des femmes

La fédération nationale des femmes magistrates d’Haïti (FENAFEMH) profite de la journée internationale pour l’élimination  de la violence à  l’égard  des femmes pour encourager la justice,  la police, la presse l’Église et la famille à jouer leur rôle pour l’élimination  de la violence à l’égard des femmes.

Dans une note publiée  ce 25 novembre, la fédération dit constater avec regret l’augmentation du taux de violences à l’égard des femmes et jeunes filles au sein de la société. “Ils sont légions les cas des femmes et filles qui sont violées, kidnappées,  maltraitées  avant d’être tuées sous l’oeil passif de la justice”, se désole la fédération qui cite, entre autres, le cas de Evelyne  Sincère en exemple.

La FENAFEMH regrette l’impartialité caractérisant  le traitement  des dossiers  des femmes victimes  de violences. Aussi condamne-t-elle la légèreté  dont font, malheureusement, preuve certains commissariats lors de la réception des plaintes et invite la population à faire preuve d’empathie à  l’egard des victimes.

La lutte pour l’élimination  de la violence  à  l’égard  des femmes concerne  tous les secteurs de la vie nationale, notamment le ministère  de l’éducation nationale et de la formation professionnelle et la presse qui ont leur rôle  à  jouer dans l’éducation de la population sur les conséquences  des violences  de genre dans la société, a souligné  la fédération qui promet  de continuer à encourager et accompagner  les femmes à  participer  à la politique active afin d’influencer les politiques publiques.

Fix Clairin Lakay

Pour cela, elle invite les femmes à occuper des postes clés de décision, créer dans les mairies des zones reculées, une cellule destinée  à  accompagner les victimes de violences; aux femmes parlementaires, elle les conseille de proposer des lois sanctionnant les violences de genres et de créer   un tribunal spécial s’occupant  du domaine.

En savoir plus:

Sensibiliser les entrepreneurs à l’inclusion des personnes handicapées en Haïti

Barbancourt

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.  

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 1,006,907 other subscribers

Archives