Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Le Secteur Démocratique et Populaire prend position sur la situation sécuritaire du Pays et accuse PHTK

7 février 2022: le SDP maintient son soutien au PM Ariel Henry et prône le dialogue
Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Le Secteur Démocratique et Populaire condamne la dégradation de la situation sécuritaire du Pays et accuse le PHTK d’avoir laissé un héritage.

Le Secteur Démocratique et Populaire, dans un communiqué de presse publié le lundi 28 mars, dit condamner « avec la plus grande fermeté la dégradation accélérée de la situation Sécuritaire du Pays ». Des voix s’élèvent dans la société pour exiger des résultats du gouvernement, et le SDP suit la tendance en condamnant cette situation invivable pour tout un peuple. « Malgré les efforts de la Police Nationale d’Haïti, le Kidnapping est redevenu le quotidien des Citoyennes et citoyens de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Le pays compte 15 à 20 cas de kidnapping connus par semaine. Personne n’est épargné », déplore le SDP.

« Depuis plusieurs jours, la population haïtienne est en train de vivre la même sensation précédente liée au phénomène de l’insécurité à travers tout le pays. Le kidnapping et la guerre des gangs proches des anciens présidents Joseph Michel MARTELLY et Jovenel MOISE (PHTK) ont forcé certaines familles à quitter leurs demeures pour se rendre dans d’autres endroits, et même laisser leur pays natal pour aller vivre ailleurs. Telle est la raison première expliquant aujourd‘hui que le grand-Sud est complétement séparé du reste du pays », a fait savoir le SDP.

Juno7 Pub

Cette structure politique qui supporte le gouvernement en place rappelle que cette situation catastrophique représente la pointe de l’iceberg de l’héritage des 10 ans de pouvoir de PHTK, Jovenelistes et Martellistes confondus. Durant les 10 dernières années, le Pays a été dirigé par une équipe de voyous qui a gangstérisé les quartiers populaires. D’ailleurs, des organisations de la Société Civile ont très clairement établi dans des rapports scientifiques, les étroites relations existant entre le PHTK et les groupes criminels qui pillent, cassent, violent et kidnappent à la faveur de l’impuissance des autorités policières et judiciaires.

« Le Secteur Démocratique et Populaire exige, une fois de plus, du Premier Ministre Ariel Henry de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour garantir la Sécurité de la Population, Conformément à la Constitution, aux lois de la République et à l’Accord du 11 Septembre 2021 », ont écrit ces dirigeants qui en profitent pour accentuer leurs accusations. « Aujourd’hui encore, des hauts fonctionnaires PHTKistes de l’ETAT continuent de financer les groupes criminels qui kidnappent et violent nos femmes et nos filles dans tout le pays, plus précisément dans la zone métropolitaine. Le SDP appelle à une collaboration entre la population et la PNH afin d’identifier et de vaincre les malfrats qui ne cessent de semer le deuil et la tristesse au sein de la population. »

La solution pour les anciens opposants farouches du président Jovenel Moise c’est « de trouver un consensus suffisant pour sortir le pays de cette impasse difficile. » Cela passera, selon eux, par « la nécessité urgente de procéder à l’application scrupuleuse de l’Accord du 11 septembre 2021. Il y va de la responsabilité du Premier Ministre Ariel Henry et des signataires dudit Accord. »

7 février 2022: le SDP maintient son soutien au PM Ariel Henry et prône le dialogue

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

En savoir plus:

29 mars 2022: 35ème anniversaire de la constitution haïtienne

Written By

Rédacteur, coproducteur de la série documentaire "Kitem Esplikew" de Juno7

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Sécurité

Victime d’un rapt, un jeune garçon de 19 ans a recouvré sa liberté grâce à la PNH La Police nationale d’Haïti (PNH) informe avoir...

Insécurité

Un bus de la compagnie Metro Tours détourné par des bandits armés avec à son bord plus d’une dizaine de passagers dont des missionnaires...

Actualités

Rencontre entre le BINUH, le haut commandement de la police nationale et des représentants de la société civile autour de l’insécurité Le Bureau Intégré...

Aktyalite AN KREYÒL

“Pou mwen, li klè mwen viktim yon tantativ asasina”, se sa mèt André Michel deklare anndan yon nòt li mete deyò aprè ensidan ki...