Connect with us

Actualités

L’opposition invite à la prudence face à la Covid-19 tout en réclamant la tête du président

Published

on

Secteur démocratique et populaire - L'opposition invite à la prudence face à la Covid-19 tout en réclamant la tête du président
bongu j7

L’opposition invite à la prudence face à la Covid-19 tout en continuant de réclamer la tête de Jovenel Moïse

Le Secteur Démocratique et Populaire et l’opposition institutionnelle ont donné une conférence de presse, jeudi 14 mai, pour dénoncer la campagne de persécution enclenchée contre certains Policiers et le Réseau national de défense de droits humains (RNDDH). Les leaders de l’opposition ont aussi fait état de leur participation à la lutte contre la propagation de l’épidémie, de la reprise de la mobilisation pour créer les conditions politiques indispensables à la démission forcée de Jovenel Moïse, l’organisation de la Conférence Nationale Haïtienne, l’aboutissement du procès PetroCaribe et la mise en place d’une transition Politique responsable.

Marjory Michel qui a qualifié les dirigeants de mafieux a dénoncé le fait que la production de carte d’identification nationale qui attire la grande foule dans les bureaux de l’ONI n’a pas cessé. Elle a aussi évoqué le non respect des normes de protection comme la distanciation sociale dans les factories qui ont recommencé à fonctionner. “Les autorités en place ont une volonté manifeste d’envoyer le peuple à l’abattoir. On se souvient des prévisions de certains hauts responsables qui parlaient de 1500 à 2000 morts pa jour. Mais la nature nous protége et déjoue leurs prévisions jusqu’ici”, a t’elle expliqué.

Marjory Michel a par ailleurs demandé à la population de respecter les mesures prises par les autorités et les gestes barrières. ” L’État ne va pa satisfaire vos besoins de tous les jours même s’il est de son devoir alors je comprends la nécessité que vous ressentez de sortir tous les jours afin de nourrir vos enfants mais il faut aussi porter un masque, se laver les mains souvent, respecter la distance de 1m 50. Car le Coronavirus est bien réel et dangereux”, a-t-elle ajouté.

Fin du Mandat constitutionnel de Jovenel Moïse et reprise des mobilisation

Me André Michel pour sa part a repris la même rengaine concernant la démission du président comme solution à la crise politique et économique que connaît le pays. “Sur le plan constitutionnel,le mandat de Jovenel Moïse prend fin le 7 février 2021. La loi est claire sur la question. Le mandat de Jovenel Moïse a commencé le 7 février 2016 alors il prendra fin en 2021. La transition est inévitable. Il n’y pas moyen de prendre part à des élections organisées par Jovenel Moïse au pouvoir”, a expliqué Me. Michel qui ajoute au passage que la mobilisation doit se poursuivre pour le renverser du pouvoir avant le 7 février 2021 afin d’instaurer une transition de rupture.

MG Motors 720

A lire aussi : INIFOS contre tout projet de prolongation du mandat de Jovenel Moïse

Lait Bongu

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 999,832 other subscribers

Archives