Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Le Parlement européen adopte une résolution sur la situation de crise en Haïti

Le Parlement européen adopte une résolution sur la situation de crise en Haïti
Illustration: Ody Bien-Eugene | Juno7

Le Parlement européen adopte une résolution sur la situation de crise sociopolitique que connaît Haïti.

Après maintes visas et considérations sur la crise multiple que traverse le pays qui a en perspective la réalisation d’un référendum constitutionnel qui ne fait pas l’unanimité et des élections générales sur fond de division entre le pouvoir en place et l’opposition, le Parlement européen a pris une résolution sur la situation en Haïti. Il a aussi fait des propositions pour surmonter la longue crise politique à laquelle fait face le pays.

Le parlement européen dit prier “instamment les autorités haïtiennes d’organiser des élections législatives, locales et présidentielles libres, équitables, transparentes et crédibles et de garantir une sécurité effective au cours de ces processus électoraux; rappelle que, tant que les conditions de transparence, d’équité et de démocratie ne sont pas remplies, l’Union ne devrait apporter aucun soutien financier et technique aux processus électoraux.”

Il souligne l’importance d’un système judiciaire indépendant et plus accessible et invite le gouvernement haïtien à respecter la Constitution haïtienne de 1987, en particulier son article 284.3, à respecter les principes fondamentaux de la démocratie et à renforcer l’état de droit; réaffirme le rôle crucial de la participation pleine, égale et significative des femmes et de l’inclusion de tous les Haïtiens, y compris les jeunes, les personnes handicapées et la société civile dans les processus politiques haïtiens;

Le parlement “insiste fermement pour que les autorités haïtiennes intensifient leurs efforts pour mettre un terme aux affrontements entre les bandes, ainsi qu’aux attaques armées contre les civils et les forces de l’ordre, et pour traduire les responsables en justice dans le cadre de procès équitables”.

Il dit réaffirmer sa “profonde préoccupation face à la détérioration de la situation humanitaire, politique et sécuritaire en Haïti; condamne fermement toutes les violations des droits de l’homme et condamne fermement l’enlèvement de plusieurs membres du clergé catholique le mois dernier à Port-au-Prince”.

Le parlement européen rappelle que “les violences en Haïti sont étroitement liées à des bandes armées, dont certaines sont soutenues et financées par l’oligarchie locale; demande aux autorités haïtiennes de réagir immédiatement et de manière coordonnée afin de prévenir la violence, de s’attaquer à ses causes profondes et de mettre un terme à l’impunité des responsables; rappelle que la réforme du système judiciaire et la lutte contre la corruption doivent rester une priorité”.

Par ailleurs dans cette résolution, le parlement européen demande qu’une enquête indépendante soit menée sur le massacre de La Saline et les exactions similaires; demande que tous les auteurs de ces crimes soient traduits en justice et fassent l’objet d’un procès équitable;

Il a également condamné “le recours présumé à la force meurtrière contre les manifestants et les arrestations et détentions arbitraires; condamne la violence contre les journalistes; presse le gouvernement haïtien de mettre un terme à la pratique de la détention préventive prolongée; invite les autorités haïtiennes à respecter les droits fondamentaux, la liberté d’expression et la liberté d’association”.

Des demandes à l’Union européenne

Dans cette résolution, le parlement européen demande à l’Union de continuer à fournir des fonds à Haïti afin de lutter contre la grave insécurité alimentaire et la malnutrition qui ont été exacerbées par la pandémie de COVID-19; invite également les services compétents de l’Union à assurer le suivi et la gestion appropriée de l’aide européenne afin qu’elle profite directement à la population dans le besoin;

Il demande parallèlement un audit et un rapport de la Cour des comptes européenne sur la manière dont les fonds de l’Union sont dépensés en Haïti, en particulier à la lumière des récentes allégations de corruption et du rapport de la Cour supérieure des comptes d’Haïti.

En savoir plus:

Rebondissement dans le dossier de l’assassinat de l’agent de sécurité du ministre Pradel Henriquez

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Politique

Crise politique : le président Jovenel Moïse, la DIRPOD et d’autres membres de l’opposition ont rencontré la mission du Conseil permanent de l’OEA en...

Actualités

Le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), a dans une une conférence de presse ce mardi fixé sa position sur la conjoncture sociopolitique du...

Actualités

OIF: les représentants des Etats et aaorganisations internationales partenaires pressent les parties prenantes haïtiennes d’agir Dans un communiqué publié le jeudi 22 avril, la...

Actualités

La présidente du Conseil de sécurité de l’ONU « vivement préoccupée par les crises prolongées que traverse; Haïti. » La présidente du Conseil de...