Connect with us

Actualités

Situation d’urgence humanitaire à La Gonâve : le député Jacky Guerrier lance un cri d’alarme

Published

on

Situation d'urgence humanitaire à La Gonâve : le député Jacky Guerrier lance un cri d’alarme 26
Officier
Depuis plusieurs jours, des appels à l’aide sont lancés en faveur des habitants de La Gonâve. En cause, une misère noire qui s’abat sur l’île, suscitant l’émoi sur les réseaux sociaux.

Contacté par la rédaction de Juno7, le représentant de la Gonâve à la Chambre des députés décrit une situation critique. Selon Jacky Guerrier, « les produits de première nécessité sont en rupture de stock dans tous les dépôts, les entrepôts et magasins de l’île. Le peu qu’il en reste se vend au marché noir », rapporte-t-il. À titre d’exemple, le député indique qu’un sac de riz de neuf marmites s’achète à près de 2 mille 250 gourdes.

L’agriculture et la pêche, les principaux moyens de survie des Gonâviens, n’aident que très peu ces derniers temps. En cause, la sécheresse qui persiste sur la région depuis quelques temps. « La situation s’est aggravée» déplore le parlementaire.

Si la population peinait déjà à joindre les deux bouts, car négligée par l’État central, les mouvements de protestation bouleversant le pays depuis plusieurs semaines viennent envenimer la situation. Carriès, principal point d’entrée des produits à destination de l’arrondissement de La Gonâve, ne reçoit plus rien des autres villes du pays parce que Arcahaie et Cabaret sont constamment bloquées, explique le député.

À en croire Jacky Guerrier, il n’y a pas seulement une pénurie de provisions, mais la population aurait également du mal à se procurer ces produits en cas de disponibilité, selon ses explications.

MG3

S’il trouve justes les revendications de la population, le parlementaire appelle néanmoins les protestataires à faire preuve d’humanité, en permettant aux véhicules transportant des provisions à destination de La Gonâve de débarquer à Carriès.

« Nous appelons les résidents de Cabaret, d’Arcahaie, de la Côte des Arcadins à faire preuve d’humanité même si nous reconnaissons le bien fondé de leurs actions. Vous pouvez afficher votre mécontentement sans bloquer autrui. Je ne leur demande pas de se solidariser avec les habitants de La Gonâve seulement mais avec tous les résidents des autres départements » a-t-il dit.

Le carburant est également un produit très rare à La Gonâve. Se déplacer entre des deux communes de l’île, à savoir Anse-à-galets et Pointe-à-Raquette, devient un exercice assez difficile. « Les chauffeurs de transports publics ne sont plus en mesure de travailler à cause de la rareté de l’essence ». Effectuer les 31 kilomètres entre ces deux communes à motocyclette coûterait près de 1500 gourdes, à en croire le député.

Sur le plan sanitaire, la situation n’est pas non plus reluisante. Même les médicaments manquent, selon Jacky Guerrier.

Même constat pour les télécommunications. Les centrales des deux principales compagnies téléphoniques ne sont pas alimentées en carburant. Ce qui est à l’origine d’un sérieux problème de communication sur l’île ces derniers jours, s’est-il plaint.

L’élu de la Gonâve estime que la situation ne peut plus perdurer. Il appelle les décideurs politiques à prendre leurs responsabilités et la population des communes telles Arcahaie, Cabaret, entre autres, à faire preuve de solidarité

Innee Beauty Parlour

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,490 other subscribers

Archives