You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Actualités

Un « Clairin frelaté » a fait au moins 27 morts et deux aveugles

Published

on

Photo Credit : Post Calvin

Au moins 27 personnes, 13 haïtiens et 14 dominicains, sont mortes après avoir consommé de l’alcool frelaté. La plupart des victimes auraient acheté ce produit, impropre, dans les localités de Las Cacaos, La Carreras et Saltadère, le long de la frontière avec la république dominicaine, dans le Plateau Central.

Lundi, ce produit a causé la mort de 3 Dominicains d’une même famille das la localité de Pedro Santana.

Le directeur général du ministère de la santé publique et de la population, le Dr Lauré Adrien, a également fait état de 2 Haïtiens devenus aveugles après avoir consommé cet alcool. Plusieurs autres cas d’intoxication ont aussi été enregistrés, a-t-il indiqué.

Le Dr Adrien annonce que des responsables locaux des ministères de la santé et du commerce dans le plateau central, ainsi que des représentants du parquet et de la police, devraient incessamment rencontrer leurs homologues dominicains à la frontière pour définir des stratégies communes pour circonscrire le phénomène et apporter assistance aux personnes intoxiquées.

Il a toutefois tenu à souligner qu’il n’y a aucun problème avec le clairin produit en Haïti. Il s’agit plutôt de malfrats qui ont vendu une boisson qui n’est pas du clairin, mais un alcool frelaté (methanol), impropre à la consommation

Les premiers symptômes que présente une personne victime d’intoxication au méthanol s’apparentent en général à un état d’ébriété prolongé. La personne présente également des trouble de la vision et pourrait devenir aveugle.

La Ministre de la santé publique, le Dr Marie Gretta Roy Clément, a pour sa part, rappelé que ce n’est pas la première fois que des cas d’intoxication au méthanol sont enregistrés dans le pays à cette période de l’année.  Tout en réaffirmant la volonté des autorités compétentes de prendre des mesures pour protéger la population, elle a invité les citoyens a faire preuve de vigilance et de prudence.

Le directeur général du ministère du commerce, Daniel Denis, a confirmé que des équipes ont été envoyées sur le terrain pour procéder a des prélèvements d’échantillon aux fins d’analyse mais également pour apporter assistance aux personnes victimes d’intoxication.

Le phénomène de la contrebande à la frontière, avait aussi été évoqué pour expliquer pareille tragédie. Le déploiement cette semaine, de la POLIFRONT, l’unité de police spécialisée dans la surveillance des frontières, devraient permettre de  combattre la contrebande.

Lu 1 625 fois

Publicités
Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!