Connect with us

Hi, what are you looking for?

Sécurité

Brutalité policière contre des journalistes: préocupée, la PNH annonce une enquête

Enspektè Garry Desrosiers drese bilan operasyon lapolis mennen 2 janvye pase a nan Kanaran

Brutalité policière contre des journalistes: très préoccupée, la Police Nationale d’Haïti annonce une enquête pour fixer les responsabilités.

Port-au-Prince , Haïti .- Cette semaine, la Police Nationale d’Haïti se trouvait au coeur des dénonciations tout comme le pouvoir en place. Cette semaine, des agents de l’institution policière ont été reprochés d’avoir pris pour cible des membres de la presse dans le cadre de leurs interventions lors des manifestations anti-gouvernementales. Des journalistes issus de différents médias du pays ont même marché dans les rues de la capitale haïtienne pour dénoncer la brutalité policière contre eux.

Ce jeudi, la Police Nationale d’Haïti. consciente de l’importance de la presse dans la réussite de la mission de l’institution policière, annonce l’ouverture d’une enquête sur les différents faits reprochés aux policiers notamment ceux ayant tiré en direction du véhicule de la Radio Télé Pacifique mercredi.

L’annonce a été faite par le Porte-parole de la PNH, l’inspecteur Garry Desrosiers, lors d’une conférence spéciale donnée en prélude à l’organisation des festivités carnavalesques à Port-de-Paix. L’ordre pour réaliser cette enquête a été donnée par le commandant en chef de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles, en visite à l’Inspection Générale de la PNH.

Advertisement. Scroll to continue reading.

“Les images ont circulé sur les réseaux sociaux. On les a vu également. Les comportements des policiers peuvent touchés le moral de l’institution”, a déclaré le porte-parole affirmant que la PNH prend très au sérieux cette affaire tout en donnant la garantie aux journalistes que l’enquête sera très rapide.

La PNH et le Carnaval

Ce jeudi, le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti, l’inspecteur Garry Desrosiers a parlé d’un dispositif de sécurité considérable visant le bon déroulement des activités carnavalesques qui se tiendront à Port-de-Paix, dans le Nord-Est. Au total, 1500 policiers issus de plusieurs unités de la PNH seront déployés. La présence policière sera constante de Titanyen jusqu’au théâtre du déroulement des festivités selon le porte-parole de la PNH.

L’affaire “Fantôme 509” a été abordé

Rénald Courtois, 25e promotion, 33 ans, ce policier est entre les mains de la Direction Centrale de la Police Judiciaire. Plusieurs informations importantes sont en phase de traitement. Plusieurs éléments le concernant dans cette affaire paraissent suspects.

En savoir plus :

Jean-Philippe Brun, promu Directeur des Operations de la Digicel

Advertisement. Scroll to continue reading.

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Aktyalite AN KREYÒL

Se jodi samdi 27 fevriye 2021 an, antèman ajan SWAT TEAM ki rele Patrick Anozard chante nan lokal lekòl nasyonal polis la ki sou...

Actualités

L’ONU se dit préoccupée par les actes brutalités policières contre les journalistes Port-au-Prince , Haïti .- Face aux récentes violences des policiers contre les...

Actualités

Don de nourriture: la PNH apporte des clarifications. Elle précise que le «Service de Soutien à la PNH» n’existe pas. Port-au-Prince, Haïti.- a Direction...

Actualités

Brutalité policière contre des journalistes: l’AJH condamne et exige une enquête pour identifier les auteurs de ces exactions contre les professionnels de la presse....