Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Crise Politique: IDENH propose la diaspora comme médiatrice pour un dialogue entre l’opposition et le pouvoir

Face à la crise politique qui persiste en Haïti, IDENH (Mouvement pour l’Intégration de la Diaspora dans la nouvelle Haïti) propose que des organisations de la société civile et de la Diaspora servent de médiateur entre l’opposition et le pouvoir“. Cette structure regroupant plusieurs organisations de la diaspora a fait part de cette proposition dans un communiqué publié ce mercredi dont la rédaction de Juno7 détient une copie.

« Nous de la Diaspora, nous devons nous unir dans l’esprit de trouver la paix, la stabilité sociale et politique afin de rebâtir Haïti; car la seule possibilité restante pour sortir le pays de cette crise stagnante est le dialogue et le rejet de nos égos. Ce n’est pas seulement la population qui vit en Haïti qui souffre énormément, mais aussi ceux qui vivent à l’étranger parce que leur pays et leurs familles sont en train de faire face à un moment de révolte inconcevable tandis que Vertières devrait nous tisser, nous garder inséparables sur la même toile. L’Union fait la force ! »,déclare dans ce document, le coordonnateur du mouvement, Jean Junior Remy.

À bien comprendre le communiqué, cette proposition se veut une prise de responsabilité de la part du Mouvement pour l’Intégration de la Diaspora dans la nouvelle Haïti (IDENH) après avoir constaté plusieurs appels au dialogue effectués par des secteurs de la société civile afin de trouver une solution pour le bien-être du pays.

Par ailleurs, IDENH tient à préciser que depuis l’amendement de la constitution de 1987, la Diaspora haïtienne qui est représentée par plusieurs associations de partout multiplie ses cris et espère que le gouvernement adopte des mesures pour permettre aux citoyens résidents à l’étranger de participer aux élections de leur pays d’origine. Pour cette structure, ce dialogue prôné, consiste à faire place à la Diaspora et à l’intégrer selon l’article 52.1 de la constitution.

IDENH en tant qu’organisation s’inscrit dans le cadre de la recherche d’un large consensus. Notre objectif principal est l’intégration de la Diaspora dans tous les secteurs de la vie nationale“,soutient l’IDENH.

Il est impératif de mettre toute la population et le pays en premier, car en toute sincérité nous sommes férus de notre chère Haïti. Nous voulons un pays qui fonctionne dans les règles constitutionnelles sans exclusion, et surtout dans le respect des normes afin de remettre le pays sur la voie d’une vraie prospérité et d’une stabilité pérenne“,conclut le Mouvement pour l’Intégration de la Diaspora dans la nouvelle Haïti, dans ce communiqué.

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Plus de contenu

Politique

Dialogue et élections: les États-Unis indiquent la voie à suivre à Jovenel Moïse pour arriver à la stabilité politique. Le département d’État américain, dans...

Actualités

Mise à la retraite des juges, élections, crise politique : les États-Unis ont pris position ce mardi 8 février. Dans une déclaration de l’Ambassade...

Politique

Le président du sénat, Joseph Lambert réitère son appel au dialogue pour une sortie de crise. Port-au-Prince , Haïti .- Le président du Sénat...

Politique

Des partis politiques dont VERITE, PHTK, KID, et Bouclier lancent un appel au dialogue. Un ensemble de 14 partis politiques tels que VERITE, PHTK,...