Connect with us

Argentine

Diego Maradona : le tribunal déclare que son corps “doit être conservé” pour les tests de paternité

Published

on

Diego Maradona bwè plis alkòl ke dlo, daprè deklarasyon yon ansyen fanm li
Barbancourt

Diego Maradona : le tribunal déclare que son corps “doit être conservé” pour les tests de paternité

Enterré le 26 novembre dans un cimetière à la périphérie de Buenos Aires, le Tribunal de première instance a déclaré, le 16 décembre 2020, que le corps de Diego Maradona “doit être conservé” au cas où son ADN serait utilisé dans une affaire de paternité.

Vu les demandes de filiation déclenchées avec la mort de Diego, le tribunal national de première instance en matière civile a déclaré que le corps de l’ancien joueur de Boca Juniors et de Naples ne devait pas être incinéré.

Cinq enfants reconnus et six ayant fait l’objet d’une demande de filiation font partie d’un processus d’héritage complexe en Argentine.

L’une des six, Magali Gil, 25 ans, dit avoir découvert il y a deux ans que l’icône du football était son père biologique.

Barbancourt

La décision du Tribunal national de première instance en matière civile n° 56 a indiqué que “Mme Gil demande qu’une étude soit effectuée … et que pour cela le bureau du procureur par intérim envoie un échantillon d’ADN.”

Maradona a reconnu quatre enfants en Argentine et un en Italie, qu’il a eu pendant qu’il y jouait.

En savoir plus :

Enlevée en Plaine mercredi, la famille de Byanka Gauthier n’a toujours aucune nouvelle d’elle

Alez_728

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.  

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 1,007,264 other subscribers

Archives