Connect with us

Actualités

Le gouvernement annonce des mesures pour prévenir l’aggravation de l’insécurité alimentaire

Published

on

Le gouvernement annonce des mesures pour prévenir l'aggravation de l'insécurité alimentaire
100 PWEN GRATIS
446 views

Le gouvernement Joseph Jouthe annonce des mesures pour prévenir l’aggravation de l’insécurité alimentaire et le chômage

Dans une circulaire en date du 5 mai 2020, le chef du gouvernement, a annoncé l’adoption de nouvelles dispositions, en vue de prévenir l’aggravation de l’insécurité alimentaire et le chômage occasionnés par la Covid-19. Car la réalité que nous vivons fait planer sur le pays le spectre d’une famine imminente avec comme corollaire une crise multidimensionnelle”, a précisé M. Jouthe.

En ce sens les mesures prises par le chef du gouvernement sont des dispositions générales et spécifiques concernant des ministères sectoriels. Vu que le pays est exposé à une crise économique avec des conséquences néfastes sur les emplois, les chaînes de production et de distribution, et les conditions de vie de la population le gouvernement haïtien veut augmenter les ressources budgétaires nationales consacrées au secteur agricole; prendre des mesures spécifiques pour développer des interventions devant permettre une production agricole qui puisse garantir la disponibilité à court, moyen et long termes de l’offre agroalimentaire, des produits d’élevage et de pêche dans le pays , peut-on lire dans cette circulaire .

Il entend aussi par ces mesures, élaborer et mettre en œuvre un plan d’atténuation des impacts agricoles et alimentaires dus à la pandémie de la COVID-19; des mécanismes célères susceptibles de faciliter l’accès au financement des principaux acteurs opérant dans l’agriculture, l’agribusiness, l’agroalimentaire et l’aquaculture; et renforcer l’intégration des produits vivriers locaux dans les programmes d’aide humanitaire.

Dans le cadre des mesures spécifiques, le premier ministre dit avoir ordonné au ministère de de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) de tout mettre en œuvre pour favoriser rapidement la production agricole en vue de garantir la disponibilité constante de l’offre agricole, des produits d’élevage et de pêche, afin d’atténuer les impacts alimentaires et nutritionnels pouvant découler de la pandémie de la COVID-19; assurer en permanence la disponibilité sur le marché d’un stock d’engrais suffisant pour toutes les composantes; constituer un stock de semences de qualité en privilégiant les cultures de cycle court et les cultures maraîchères.

Lait Bongu

Aussi, Joseph Jouthe ordonne au MARNDR de procéder à la construction des citernes individuelles ou collectives et travailler à la gestion des plans d’eaux; procéder à la réparation immédiate de tous les équipements, machineries agricoles en panne; disposer d’un stock d’outils aratoires nécessaires pour le secteur agricole; assurer le curage régulier des canaux d’irrigation et de drainage des terres; inventorier les grandes régions de production du pays pour analyser les conditions permettant d’optimiser le rendement de la campagne agricole de Printemps- été;…

Mobiliser les plaines en activant les services de fournisseurs pour le labourage des terres, et en facilitant l’accès à l’ eau, aux outils et aux semences; promouvoir les productions de type jardin garde- manger, bac à légumes, culture sur les toits des maisons, très adaptées en milieu urbain et augmenter de 12 % la production agricole, pour passer la satisfaction des besoins alimentaires de 48% actuellement à 60%.

L’ancien ministre de l’environnement, aujourd’hui premier ministre, Joseph Jouthe demande au Ministère de l’environnement de rendre disponibles des pompes solaires au service de l’agriculture haïtienne ; d’intensifier la politique de protection et de gestion intégrée des bassins versants, et de promotion d’une économie verte, comme mesures d’accompagnement, visant à supporter les familles rurales.

En vue de l’harmonisation des interventions des autres institutions concernées du secteur économique, le PM Jouthe a décidé que des séances de travail seront organisées de toute urgence avec les Ministres du Commerce et de l’industrie, de l’économie et des Finances, les responsables de la Banque de la République d’Haïti (BRH) et de la Banque Nationale de Développement Agricole, afin de fixer le rôle de ces différentes institutions dans le cadre de l’application de cette circulaire.

Depuis la découverte des deux premiers cas, le 19 mars dernier, l’administration Moïse/Jouthe avait décrété l’état d’urgence sanitaire pour une période d’un mois, puis renouvelé pour un mois supplémentaire, afin de prendre des mesures exceptionnelles visant à lutter contre la propagation de la covid-19. Aujourd’hui 234 personnes officiellement sont contaminées par la maladie, le gouvernement veut accentuer davantage ses mesures. Ce qui laisse entrevoir que la bataille sera rude.

Il faut souligner que le premier ministre Jouthe a fait des déclarations incendières le week-end dernier qui fragilisent davantage son gouvernement en pleine crise de la Covid-19 et provoquées des réactions de certains partis politiques qui exigent sa démission .

Pierre Emmanuella Tanis

A lire aussi : La Banque mondiale accorde 9.5 millions $ au gouvernement haïtien

Suzuki 9.99

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.  

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,323 other subscribers

Archives