Connect with us

Hi, what are you looking for?

Culture

Haïti: le Festi-Graffiti se déroulera au Cap-Haïtien pour sensibiliser les gens face à la menace sismique

Haïti: la sixième édition du Festival International des Arts Urbains (Festi Graffiti) se déroulera au Cap-Haïtien pour sensibiliser la population du grand Nord face à la menace sismique.

La ville du Cap-Haïtien accueillera du 16 au 22 août prochain, la sixième édition du Festi-Graffiti qui se déroulera autour du thème: <<Mieux vivre aujourd’hui avec nos catastrophes naturelles>> est une initiative du Collectif pour la Promotion des Arts Urbains et de l’Art Contemporain (CPAUAC). Selon Jean Widler Pierresaint, directeur artistique du festival, le problème de l’insécurité à Port-au-Prince oblige les responsables à déplacer l’événement. La ville du Cap-Haïtien a été choisie du fait que le Grand Nord est sous la menace sismique. “je pense qu’il est urgent de tirer la sonnette d’alarme”, a-t-il déclaré lors d’un entretien avec Juno7.

En effet, cette nouvelle édition est très spéciale, l’objectif des membres organisateurs c’est de sensibiliser et d’éduquer la population capoise face à la menace sismique, comme l’a souligné Jean Widler Pierresaint. “Cette 6e Édition du Festival International Festi-Graffiti vise à sensibiliser, éduquer et communiquer autour des menaces environnementaux particulièrement les
tremblements de terre, les cyclones et les différents évènements liés au
changement climatique”, peut-on lire dans une note envoyée à la rédaction du journal.

Juno7 PUB

Jusqu’à maintenant, cette activité a reçu le support de la Mairie du Cap-Haïtien, de Urban Art Consulting, de l’Ambassade du Mexique, Kore Kilti-Vivario, L’union Européenne entre autres. Des artistes des États-Unis, du Mexique et de la Jamaïque sont invités à prendre part à cet événement artistique tant apprécié par un public bien sélect à Port-au-Prince.

Durant le déroulement de cette activité, une conférence sur la gestion des catastrophes naturelles en Haïti sera organisée. Un atelier est aussi prévu. Trois Fresques Urbaines Éco-durables (Graffitis) seront créées dans chaque ville où se déroule le festival. D’autres activités seront aussi au menu de l’événement.

Notons que pour la réalisation des fresques et des ateliers en arts urbains, plusieurs artistes haïtiens seront choisis. Ils se feront accompagnés de deux artistes étrangers, dont un mexicain et un américain, spécialistes du street art. Ces artistes réaliseront des fresques sur les murs de différentes villes du pays, en compagnie de plusieurs jeunes talents volontaires en street art.

À Port-au-Prince, la clôture du festival était toujours programmée à l’université Quisqueya. Pour la ville du Cap-Haïtien, “Gwog Resto”, est l’endroit envisagé pour la fermeture de l’événement. Toutefois, il reste à confirmer selon Jean Widler Pierresaint.

En savoir plus:

Quitter un groupe WhatsApp discrètement sera bientôt possible

Written By

Mwen se Dimitry Charles, jounalis redaktè anndan Juno7, mwen etidye kominikasyon ak jounalis, mwen fè redaksyon pwojè tou. M ap kolabore anndan Juno7 paske m vle fè yon jounalis itil

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de contenu