Connect with us

Politique

Haïti-Politique: en contravention avec la loi, des ministres gênants du cabinet Michel devraient quitter le navire

Published

on

Haïti-Politique: en contravention avec la loi, des ministres gênants du cabinet Michel devraient quitter le navire 28
Jac

Si aucune nouvelle date n’est encore retenue pour la tenue de la séance de ratification de la politique générale du Premier ministre nommé, Fritz William Michel au parlement, plusieurs facteurs seraient à l’origine de cet état de fait.

Parmi eux, les dossiers et parcours douteux de certaines personnalités faisant partie du cabinet ministériel du jeune Michel. En Voilà ce qui est considéré comme étant de véritables épines aux pieds du prétendant à la primature.

Au moins trois ministres du gouvernement Michel doivent obtenir décharge en tant qu’anciens ordonnateurs. C’est la recommandation de la Cour des Compte à leur sujet.

En dépit du fait que les tribunaux administratifs sont en vacances, une rencontre entre la commission chargée d’analyser les pièces de Fritz William Michel et les membres de la Cour des Comptes et du Contentieux Administratif s’est tenue ce lundi en ce sens, selon le député Hermano Exinord, président de la commission.

Les irrégularités constatées dans certains dossiers par rapport aux redevances fiscales d’un ensemble de ministres retiennent l’attention de la commission.

Suzuki 9.99

Pas moins de 6 ministres dont une femme au moins, sont concernés par cette question, confirme Hermano Exinord, député de La Chapelle, contacté par la rédaction de Juno7.

“Ils ont tous fait leur déclaration définitive d’impôts, mais beaucoup d’entre eux ne sont pas totalement en règle avec le fisc. Certains ont encore des créances (dettes) pour la Direction Générale des Impôts.
Pour l’instant, nous sommes en train d’analyser tous les dossiers pour pouvoir soumettre notre rapport dans le plus bref délai, dit-il.

Parallèlement, les informations font état d’une personnalité, une femme dont les dossiers relatifs à sa gestion ont été transférés à la CSC/CA par le ministère pour lequel elle travaille, après sa nomination. Problème.

« C’est un cabinet qui a des problèmes. Il y a des ministres qui sont dans une situation qui laisse à désirer. L’exécutif réfléchit à la décision à prendre », a confié au quotidien Le Nouvelliste, une source au Palais national.

Innee Beauty Parlour
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,329 other subscribers

Archives